Tag Archives: VMworld 09

VMworld 09 : Red Hat enfin plus précis sur son offre de virtualisation

4 Sep

Après 6 mois d’attente, Red Hat livre enfin la première brique de sa stratégie de virtualisation en dévoilant cette semaine, à l’occasion du salon VMworld 09 qui s’est tenu à San Francisco, Red Hat Enterprise Linux 5.4, intégrant les extensions de l’hyperviseur open source KVM.

« Notre architecture est radicalement différente de celle des autres acteurs du monde de la virtualisation comme Microsoft, VMware ou Xen, puisque KVM n’est pas un nouveau noyau crée de toute pièce, mais simplement des extensions du système d’exploitation Linux », explique en exclusivité pour Virtuanews, Navin Thadani, le directeur de la virtualisation chez Red Hat.

KVM est intégré au noyau Linux

Selon lui, le premier avantage de cette architecture est de pouvoir réutiliser tous les pilotes, les agents d’administration, les certifications et améliorations du système d’exploitation (dans ce cas Linux), alors que pour toutes les autres solutions concurrentes, il est nécessaire de commencer depuis zéro. « Pourquoi recrée la roue, alors que tout est déjà fait, et a eu le temps de mûrir pendant plus de 10 ans », ajoute t’il.

Contrairement à vSphere, une machine virtuelle KVM gère jusqu’à 16 processeurs virtuels, contre seulement 4 pour l’offre de VMware.

L’autre avantage de l’offre Linux de Red Hat est de fonctionner en mode dit « hybride ». « Et nous sommes les seuls à pouvoir le faire. Les mêmes serveurs et stations de travail utilises pour faire tourner les applications d’entreprise, sont aussi capables d’executer à la volée des machines virtuelles en parallèle. Ce qui intéresse notamment nos clients qui voudraient réutiliser leur parc de stations de travail, inutilisées après les heures de travail ou le week-end, et les ajouter au pool de machines virtuelles disponibles », précise Thadani.

Les trois autres briques de la stratégie de virtualisation de Red Hat – KVM (standalone) et les consoles d’administration pour serveurs et postes de travail -, en béta depuis juin pour certains de leurs très gros clients, ne seront pas disponibles avant la fin de l’année, ainsi que leur tarification.

de notre correspondant à San Francisco, Jean-Baptiste Su

Publicités

VMworld 09 : VMware veut jouer dans la même cour que Amazon

2 Sep

VMworld 2009, par JB Su

VMworld 2009, par JB Su

“La virtualisation, c’est tellement dépassé. Maintenant, il ne s’agit plus que de Cloud”. Ce tweet d’un participant de VMworld à San Francisco sur twitter résume bien finalement l’état d’esprit du VMware d’aujourd’hui. La compagnie a dépassé le stade de l’hyperviseur, et ne pense plus qu’à une chose. Se faire un nom dans le Cloud, dans la cour d’un Amazon ou Google.
Un blogger résume même : « I think VMware is starting a game they better win ». (Je pense que VMware démarre un nouveau jeu, et ils pourraient gagner)
Le keynote hier, si l’on en croit les réactions des participants, était décevant. Pour les habitués de VMworld, Paul Maritz n’a fait “que reprendre les mêmes slides qu’il y a six mois, lorsque l’éditeur avait dévoilé ses ambitions dans le Cloud”. Il est vrai que peu de nouveautés ont été dévoilées. La plus intéressante, vCloud Express, une offre CaaS (Computing as a service) permettra aux clients de migrer en “douceur” vers le Cloud. Les grands hébergeurs (Terremark,rachété par VMware et Verizon, avec sa nouvelle plate-forme CaaS, ont été cités entre autres), peuvent déployer les solutions vSphere pour offrir aux clients une offre facturée à la demande. En somme, une offre qui ressemble à s’y méprendre à ce que fait Amazon EC2. La différence, selon VMware, est le mode de facturation, pour un prix “modique”. Reste à savoir si les entreprises seront prêtes à payer quelques dizaines de dollars pour créer de nouvelles machines virtuelles chez un hébergeur. A priori, oui.

Quoiqu’il en soit, et quels que soient les challenges à relever, VMware espère ainsi devenir une réféfence en la matière. L’éditeur a même soumis son API vCloud, qui permet aux autres acteurs de s’interfacer avec sa plateforme, à l’approbation du DMTF ( Distributed Management Task Force), pour en faire un standard. L’API permettrait par exemple à Cloudera, CollabNet, CohesiveFT, EngineYard, ParAccel, RightScale, rPath, SpringSource (racheté par VMware), Terracotta, TIBCO et de Zend, un ticket d’entrée pour le Cloud.

Le tshirt de Simon Crosby, Citrix, à VMworld

2 Sep

Simon Crosby @ VMworld 09On le sait, Citrix n’a pas apprécié le fait d’être mis au placard sur le salon VMworld 09, entre autres. (voir précédent post). Jean-Baptiste Su, notre correspondant là bas, a pu rencontrer Simon hier (vidéo très intéressante à venir dès qu’elle sera uploadée). En attendant, pour le fun, une photo de son tshirt !

VMworld SF ’09 : c’est parti [et déjà des rumeurs]

31 Août

VMworld, l’événement annuel de VMware ouvre ses portes au Moscone Center de San Francisco dès ce soir. Demain mardi (avec le décalage horaire, mardi soir pour nous) est attendu le keynote de Paul Maritz, CEO de VMware, qui devrait, selon un article publié par Forbes.com, annoncer -entre autres-le lancement de vCloud Express, une plateforme vCloud simplifiée pour lancer et faire tourner des services vCloud (l’approche Cloud de VMware). Selon les rumeurs, de son côté, Xen.org annoncerait sa version équivalente à vCloud de VMware, XCP (Xen Cloud Plateform). Il est probable également que Citrix annonce de nouvelles versions de ses Essentials. XCP intègre Open vSwitch, le switch équivalent au Nexus de Cisco du monde ouvert.
VMware GO, la virtualisation en un clic
Autre fuite, avant le fameux keynote : le blog NTLPro annonce aussi la sortie demain de VMware GO, une application de type Cloud, qui permet aux petites entreprises (ou non …) d’installer un serveur ESXi en quelques clics, ou ajouter des machines virtuelles à la volée. Selon NTPro, elle serait développée en partenariat avec Shavlik Technology, société spécialisée dans l’automatisation de la gestion des machines virtuelles (et prochaine sur la liste de courses de VMware ?)
Le datacenter made in VMworld
En attendant d’en savoir plus dès demain, et pour ceux qui n’ont pas la chance de le voir sur place, une petite vidéo : le datacenter orienté « cloud » de VMworld déployé au beau milieu du Moscone Center : 776 serveurs, 37 Terrabyte de RAM, 6208 coeurs, 348 To de stockage …On peut notamment noter que EMC est très présent, mais aussi Netapp, et Cisco. EMC et Netapp ont d’ailleurs de quoi s’affronter sur le salon, avec leurs nouvelles plateformes bâties pour le Cloud. Qui sera le trio gagnant : EMC/Cisco/VMware ou Netapp/Cisco/VMware ?

à demain.