Archive | administration RSS feed for this section

EMC avale son fournisseur Configuresoft

28 Mai

itilSous les programmes EMC Server Configuration Manager et EMC Configuration Analytics Manager se faufilaient déjà les algorithmes de Configuresoft, délivrés en OEM au géant du stockage. Face au succès de ces deux logiciels qui facilitent l’adoption de la virtualisation et la mise en conformité des configurations des serveurs, EMC a décidé d’acheter purement et simplement son fournisseur. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé, mais il serait suffisamment faible pour ne pas impacter les résultats 2009 d’EMC. La société dirigée par Joe Tucci complète donc son arsenal d’administration des infrastructures du datacentre et confirme sa volonté d’accompagner les transformations en cours dans les entreprises. Il entend fournir un ensemble de services, gérés par ITIL, autour de serveurs, applications, équipements réseaux et ressources de stockage. L’objectif ? Offrir aux clients une visibilité et un contrôle global (voire automatisé) des centres de traitements physiques et virtuels. « Avec Configuresoft, notre famille de logiciels d’administration informatique offre désormais la combinaison la plus forte et la plus complète du marché des outils d’automatisation des configurations du stockage et des réseaux », clame Chris Gahagan, Senior Vice President, Resource Management Software d’EMC. Une affirmation qu’il partage sans doute davantage avec les fondateurs de Configuresoft qu’avec les salariés et partenaires d’HP, IBM, CA ou BMC Software.

VMware vSphere : quid de la sauvegarde ?

23 Avr


Selon VMware, la prochaine version de son outil de sauvegarde de machines virtuelles maison VCB (VMware Consolidated Backup) ne serait disponible que d’ici la fin de l’année. Le CTO de VMware, Dr Steve Herrod, m’avait effectivement précisé en février dernier à Cannes (voir vidéo), que cela figurait en tête de liste des Labs de VMware. Cette version est très attendue, par les clients mais aussi par les partenaires qui s’appuient dessus pour proposer leur propres offres de sauvegarde. Steve Herrod ne donne d’ailleurs pas beaucoup de détails. En attendant, VMware capitalise sur  une offre, passée presque inaperçue lors de VMworld Europe, l’appliance Data Recovery, qui serait en fait la solution de sauvegarde Retrospect de Dantz (rachetée par …EMC). Elle ne remplacera pas VCB, mais sera complémentaire. Une sorte de kit de démarrage en matière de sauvegarde de machines virtuelles (jusqu’à 100 VMs), pour ceux qui ne veulent pas investir ou se donner le temps de réfléchir à leur stratégie de sauvegarde.

[VMworld Europe 09] J-3 : EMC entre enfin dans le jeu [Video]

21 Fév

image-13 Mardi prochain, la seconde édition européenne de VMworld va ouvrir ses portes au Palais des Festivals à Cannes [j’y serais]. Comme toujours, l’actualité de la virtualisation sera riche.
Comme toujours, le mystère plane sur ce que Paul Maritz, CEO de VMware va annoncer lors de son keynote du matin. Les premières rumeurs affirment qu’il ne sera pas question du lancement de la prochaine génération de serveurs ESX (que certains appellent vSphere, et d’autres ESX 4.0). Quelques fonctionnalités devraient cependant être dévoilées, si l’on en croit les rumeurs, lors du second keynote avec Steve Herrod, CTO de VMware. La présence de Wolfgang Krips, Managing Director, SAP Hosting laisse présager quelques évolutions dans ce domaine, SAP une application que les entreprises ont encore du mal à virtualiser…et peut-être quelques nouveautés en terme de sécurité.
EMC entre dans le jeu : PowerPath intégré à VMware, déduplication pour View 3
Mais pour cette édition cannoise, c’est bel et bien EMC qui sera sous les feux de la rampe. Lire la suite

Exclusif : Premiers retours sur VMware View 3 !

22 Jan

C’est l’un des axes majeurs de 2009 : le poste de travail virtuel va alimenter toutes les discussions, autour des dernières solutions de Citrix, Microsoft ou bien évidemment VMware. Comme on le sait, ce dernier a lancé VMware View en Décembre dernier.En France, Julien Mousqueton, Architecte Technique du Groupe Agrica (et fondateur de forum-vmware )et Olivier Parcollet, chef de projet à la SETAO (qui rappelons-le, est le premier au monde à avoir implémenté vCenter Site Recovery Manager, SRM) se sont empressés de tester les nouvelles fonctionnalités. VMware View 3 n’étant disponible que depuis peu, ce ne sont que leurs premières impressions.

Qu’en pensent-ils ?

Lire la suite

VMware prend le contrôle de B-hive Networks

30 Mai

VMware entame sa neuvième opération de croissance externe en quatre ans, en acquérant la société B-hive Networks, dont la R&D est basée en Israël. Ce faisant, le spécialiste de la virtualisation des serveurs ouverts enrichit son catalogue d’un outil de surveillance des services virtualisés : Conductor détecte l’état et mesure les performances et temps de réponse des applications virtuelles. VMware progresse à grand pas vers l’automatisation des centres de données et l’accès continu aux services métiers, bref vers le BSM (Business Services Management), un marché encore dominé par HP, IBM et BMC Software.

VMware prend le contrôle de B-hive Networks

30 Mai

VMware entame sa neuvième opération de croissance externe en quatre ans, en acquérant la société B-hive Networks, dont la R&D est basée en Israël. Ce faisant, le spécialiste de la virtualisation des serveurs ouverts enrichit son catalogue d’un outil de surveillance des services virtualisés : Conductor détecte l’état et mesure les performances et temps de réponse des applications virtuelles. VMware progresse à grand pas vers l’automatisation des centres de données et l’accès continu aux services métiers, bref vers le BSM (Business Services Management), un marché encore dominé par HP, IBM et BMC Software.

BMC joue la démo 100% sûre (en play-back)

21 Mai

Zéro prise de risque pour la démonstration sécurité de BMC à Lisbonne lors de la conférence UserWorld 2008, jouée en play-back. Normal, le thème était l’automatisation de la conformité en sécurité informatique ou « Continuous Compliancy for Security » – allez savoir pourquoi, cela sonne toujours mieux en anglais…
Pour écouter la version originale (Twist again, Texas), c’est par ici :

BMC désigne le Data Center comme ultime point névralgique

20 Mai

« Rien n’est plus critique que le Data Center. Si il tombe en panne, c’est l’activité complète de l’entreprise qui peut s’écrouler », prévient Dev Ittycheria, ancien PDG de Bladelogic, à présent Senior Vice-President chargé de la Stratégie et du Corporate Development de BMC Software depuis l’acquisition de son entreprise il y a à peine un mois. Pour éviter ce désastre, BMC Software complète sa plateforme d’administration de plusieurs technologies tierces. Ses clients (historiquement utilisateurs de mainframes IBM) peuvent ainsi superviser leurs applications ouvertes qu’elles tournent sur des serveurs physiques ou virtuels (VMware, Xen ou Microsoft), tout en suivant les best practices ITIL.
Tandis que Citrix fait son show à Houston, c’est à Lisbonne que l’éditeur texan est venu convaincre un millier de clients et partenaires Européens, en les rassurant sur la santé de BMC qui affiche 10% de revenus supplémentaires en un an.
Retraçons les volets principaux de la suite BSM (Business Services Management) de l’éditeur pour y voir un peu plus clair :
– BladeLogic operations manager : suivi des configurations serveurs, virtualisation comprise
– BladeLogic application release manager : suivi du cycle de vie des applications
– BMC configuration automation for networks : suivi des changements réseaux, issu d’Emprisa
– BMC configuration automation for clients, issu de Marimba
– BMC run book automation, issu de RealOps
– BMC Performance assurance for servers : gestion des performances, issu de Best/1.
Bob Beauchamp, le CEO de BMC, dévoilera ici même l’essentiel de sa stratégie pour les années à venir. Grâce à Virtuanews, vous en saurez bientôt autant que les directions informatiques d’Amadeus, Total, Danone, E*Trade, France Telecom et de tous les grands clients Européens de BMC, conviés à Lisbonne cette semaine.

Rainfinity d’EMC gère la mobilité et la rétention des données

27 Mar

Spécialisé dans la gestion du stockage multiniveau, l’archivage de fichiers et la gestion d’espace de nommage
global, la suite de logiciels Rainfinity d’EMC apporte de nouvelles fonctions d’administration du stockage en réseau, autour d’une interface unique.
L’acquéreur peut désormais virtualiser de gros volumes de données répartis sur des serveurs dédiés (NAS) multi-fournisseurs et éviter de sur-allouer ses ressources de stockage. En outre, il peut archiver automatiquement les fichiers en fonction des contenus, selon l’approche CAS (Content Addressed Storage. Sur un réseau FAN (File Area Network) composé d’un centre de données et d’agences distantes aux fichiers synchronisés par les équipements EMC, il assurera enfin la conformité de sa rétention d’informations.
Les dernières améliorations de Rainfinity concernent à la fois le logiciel Rainfinity Global File Virtualization et l’appliance Rainfinity File Management.

[Pré-VMworld] Exclusif : Sysload remet les machines virtuelles à l’heure

19 Fév

Sysload s’apprête à faire une démonstration sur VMworld 08 qui aura lieu à Cannes la semaine prochaine d’une nouvelle fonctionnalité qui devrait rendre la gestion des performances des grosses infrastructures virtuelles plus efficaces. « Dans les machines virtuelles, la gestion du temps n’est pas stable. Une machine virtuelle n’occupe pas en permanence le CPU de la machine, ce qui implique des données relatives de temps. Ce qui n’est pas le cas dans une machine physique » décrit Yann Guernion, Directeur des opérations chez Sysload. Et ce qui, visiblement, a créé beaucoup de mauvaises surprises aux DSI. Cette problématique est d’ailleurs connue, elle a été souvent relatée dans les notes techniques de VMware. Un serveur virtualisé n’a pas conscience d’être virtualisé ! Et c’est donc un challenge dans le cas d’infrastructures virtuelles de grande ampleur.
La nouvelle solution de Sysload devrait donc corriger les effets de dérive du temps, en installant un agent directement dans les machines virtuelles.

Sysload est encore en France relativement unique sur le marché. Sa solution d’administration et de gestion de performances a l’avantage d’être multiplateformes (VMware, mais aussi IBM, Sun …) La société a profité de ses bons résultats l’an dernier pour ouvrir une filiale aux US.