Archive | mars, 2009

La question du jour : VMware perd-il de son aura ?

30 Mar

Curieusement, ces dernières semaines, et notamment sur VMworld Europe 2009, une bonne partie des acteurs de l’écosystème VMware m’a posé une question récurrente, à savoir si je pensais que VMware allait se faire supplanter par la concurrence d’ici peu. Une question curieuse, mais pourtant pertinente car VMware, d’une part, ne compte pas baisser les coûts de ses solutions et reste surtout le favori des grands projets, et d’autre part, parce que Microsoft et Citrix poursuivent leur stratégie très agressive et détiennent une solution alternative. Depuis peu, quelques clients finaux témoignent même de leurs nombreux gains (facilité, coût) en ayant utilisé hyper-v.
La question se pose aussi parce que beaucoup de fournisseurs connexes, comme les acteurs du stockage par exemple, qui, bien qu’ils continuent de clamer leur appartenance forte à l’écosystème de VMware, se tournent de plus en plus vers les nouveaux arrivants sur le marché, dont Microsoft. Normal, ils n’ont aucune raison de se fermer des portes. Ainsi, le message se brouille et certains expriment leur inquiétude quant à la pérennité de leur choix. Et pourtant, VMware a prouvé encore une fois à VMworld Europe de sa capacité à innover. Pour les convaincus, la société a toujours 4 ans d’avance.

Pour la forme, j’ai donc posé la question directement à Carlos Escapa, Directeur EMEA Sud de VMware, pour avoir son opinion là dessus. Et l’on s’en doute, la réponse va dans le bon sens pour VMware…

Publicités

[Poste de travail virtuel] Le mode déconnecté expliqué [Tableau blanc]

20 Mar

Un des modules intéressant de la nouvelle génération de poste de travail virtuel reste le mode déconnecté, (Offline Desktop), encore en version bêta dans VMware View, qui permet aux utilisateurs de transférer leur poste de travail virtuel vers un PC portable ou une clé USB et travailler dessus sans avoir à être en ligne depuis le serveur de l’entreprise.
Sylvain Siou, Directeur Technique chez VMware, nous fait une petite démonstration rapide de comment cela fonctionne.

IBM convoite Sun pour muscler les datacentres

19 Mar

Le shopping d'IBM inclut Sun

Le shopping d'IBM inclut Sun

Le rapprochement entre IBM et Sun pourrait bien créer la surprise du marché des centres de données 2009. En effet, le projet d’acquisition de Big Blue – révélé hier par le Wall Street Journal – intervient au moment où un nouvel entrant parachève son offre tout-en-un, le géant du réseau Cisco. Le mois dernier, le Numéro Un des serveurs HP accueillait discrètement Solaris, le système Unix de Sun, dans ses propres serveurs lames – permettant ainsi à ses clients de faire tourner des applications hétérogènes sur une même plateforme.

IBM envisage l’acquisition de Sun pour 6,5 milliards de dollars, soit deux fois la valorisation du Californien. C’est, en particulier, le marché du datacentre externalisé qui est visé par Big Blue, un marché deux fois plus grand que celui des serveurs et promis à une plus forte croissance selon IDC.

Outre une base installée conséquente dans les télécommunications et les services financiers, Big Blue pourra rapprocher de sa gamme Websphere le gestionnaire de données MySql (Open Source), les outils de développements et d’administration issus de Sun.

N’oublions pas l’acquisition de Storagetek par Sun qui, en tombant dans le giron d’IBM, renforcerait sa gamme d’équipements de stockage et ses logiciels de gestion du cycle de vie des informations.

58 % d’espace économisé grâce aux clones liés de VMware

18 Mar

En réponse à une question sur le Forum VMware, Olivier Parcollet de la SETAO, précise avoir testé la technologie de clones liés proposée par VMware (explication de la techno  ici). Voilà le bénéfice qu’il en retire :

850Go utilisés pour 55 VMs en clones liés sous XPSP2.
C: (OS) = 16Go, D: (Datas) = 20Go 

L’équivalent sans clones liés aurait donné 880 Go de C: + 1100 Go de D: 

soit 58% d’espace disque économisé.

Merci View3 + Wyse V10L.

 

Un peu de concret dans ce monde virtuel….

 

 

Face à Cisco, HP a du répondant [+Video]

18 Mar

t2-g6-vue-interneAlors que Cisco vient de secouer le monde des serveurs avec son annonce UCS (Unified Computing System), je reviens sur ma rencontre la semaine dernière avec Yves Capelle, Directeur de la Division Industry Server Standard chez HP. La semaine dernière, Cisco n’avait bien entendu pas encore fait son annonce, et peu de détails étaient connus. Mais depuis plusieurs mois déjà, les intentions étaient claires. Yves Capelle ne semblait pas il y a quelques jours inquiété par cette future lame de fond. Cisco fabricant de lames ? « Cela fait un acteur de plus, alors qu’il y a déjà du monde sur ce marché. Quelle sera la valeur ajoutée d’un Cisco ? On nous reproche assez d’être propriétaire » avait-il commenté. Ce à quoi répond Eric Debray, Responsable du Business Developpement chez Cisco. « Il faut bien entendu que Cisco ait une valeur ajoutée. Ce qu’on apporte justement, c’est de pouvoir gérer une machine virtuelle comme on gère une machine physique, avec une gestion centralisée, et un provisionnement dynamique des ressources (dynamic provisionning). Mais attention : Lire la suite

On en sait plus sur le premier serveur lame de Cisco [California Dreamin’]

16 Mar

l1000c005Un jour à marquer d’une pierre blanche. Cisco s’apprête à lancer ce lundi 16 mars, son premier serveur lame, au nom de code « California ».
Ce serveur blade à base Intel serait le plus dense du marché, et fait de Cisco un concurrent de choix à Dell, HP, IBM et Sun. Cisco, qui maintient le buzz depuis plusieurs semaines à ce sujet, n’a jusque là pas révélé grand chose de la composition de ce serveur, si ce n’est, qu’il serait taillé pour donner corps à son Datacenter 3.0 et lever tous les goulets d’étranglements apportés par la virtualisation.
Plus de détails révélés dans une étude
Mais le cabinet américain IMEX Research semble très bien renseigné, même si Lire la suite