[VMworld Europe 09] « Revenez demain »

24 Fév

image-3On ne peut pas dire que le keynote de Paul Maritz, CEO de VMware ait été des plus mémorable dans l’histoire de la compagnie ce matin, au Palais des Festivals à Cannes. Certes, VMware a semblé moins destabilisé que la dernière fois ( il y a six mois, la société venait de perdre une bonne partie de son board, et Microsoft avait engagé une offensive agressive). Plus confiant, l’entreprise a confirmé son engagement dans le cloud computing.
Revenez demain
Mais dans les grandes lignes, rien de très nouveau que l’on ait déjà vu lors de VMworld à Las Vegas en septembre dernier. VMware a découpé son offre en trois parties : son Datacenter OS, vCloud pour la partie dans les nuages et vClient pour le poste client. De fait, Maritz semble avoir botté en touche en répétant plusieurs fois, que le keynote de Steve Herrod, CTO de VMware, du lendemain donnerait toutes les clés de cette stratégie énoncée religieusement par Paul. Religieusement, car lors d’un Q& A (questions/réponses avec la presse), Paul a reprécisé -bien évidemment avec humour- que « Dieu nous a donné l’aval pour utiliser le v » (voir video pour l’entendre dire en live). Car oui, le « v » est à toutes les sauces depuis v-Las Vegas. Aujourd’hui – et c’était là une des rares nouveautés-on apprend que le futur VMware Infrastructure, socle du datacenter OS, s’appellera vSphere. Une nouveauté toute relative, tant la blogosphère avait laissé propagé ce nom depuis plusieurs semaines. vSphere serait donc une combinaison du prochain hyperviseur (ESX 4.0 qui ne portera peut-être pas ce nom), avec les services associés, comme vstorage, vmSafe (ou v-Safe ?) etc. vSphere est le socle des datacenters de demain, qu’ils soient internes ou externes. « Une fois sorti (visiblement d’ici Juin), il n’y aura plus de raison technique de ne pas virtualiser 100 % de son datacenter » a assuré Paul Maritz.

Dans la partie vClient, rien non plus de très neuf, si ce n’est que Intel et VMware ont mis au grand jour -attention c’est un scoop :)- son partenariat dans ce domaine. VMware va donc s’appuyer sur la technologie vPro de Intel, une technologie qui, rappelons-le, (et Intel ne dément pas), date d’au moins trois ans. vPro est néanmoins une technologie prometteuse, sur laquelle on reviendra plus tard. Car là aussi Maritz a botté en touche, en assénant son « revenez demain, pour le keynote de Steve ». L’annonce est néanmoins surprenante, puisque Intel a également passé ce type d’accord avec Citrix pour un « client hyperviseur ». VMware n’a donc aucunement l’exclusivité.
Mais c’est sur la partie vCloud que VMware s’est le plus attardé. « La virtualisation est la seule méthode viable de faire du cloud computing et vSphere en sera le socle. VMware a démontré que l’écosystème s’organise, avec trois exemples. « Mais le Cloud n’arrivera pas en un jour » a-t-il reconnu. Ci dessous, une photo prise pendant un Q&A pour la presse, résumant ce qui est nouveau.
image-2

Et dans cette envolée stratosphérique, il y a sûrement quelques visiteurs, pour qui la virtualisation n’est encore qu’une histoire de consolidation, de réduction de coûts, de simplification du parc de poste de travail, qui ont du trouver cela encore bien « clouddy ». Mais pour mieux comprendre, il n’y a qu’une seule chose à faire : revenir demain.

A voir : « God Given Right to the letter « v » », en live

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :