Exclusif : Premiers retours sur VMware View 3 !

22 Jan

C’est l’un des axes majeurs de 2009 : le poste de travail virtuel va alimenter toutes les discussions, autour des dernières solutions de Citrix, Microsoft ou bien évidemment VMware. Comme on le sait, ce dernier a lancé VMware View en Décembre dernier.En France, Julien Mousqueton, Architecte Technique du Groupe Agrica (et fondateur de forum-vmware )et Olivier Parcollet, chef de projet à la SETAO (qui rappelons-le, est le premier au monde à avoir implémenté vCenter Site Recovery Manager, SRM) se sont empressés de tester les nouvelles fonctionnalités. VMware View 3 n’étant disponible que depuis peu, ce ne sont que leurs premières impressions.

Qu’en pensent-ils ?

SETAO : Olivier Parcollet

Olivier Parcollet, SETAO

CONTEXTE

“La Setao étant en cours d’évaluation de la solution, il ne nous aura fallu que deux jours pour la paramétrer et nous lancer dans les premier tests sur des postes Wyse, mais aussi des clients lourds sous Vista et XP le tout sur un serveur DELL avec 12 Go de ram et deux Xeon Bi-Quad-core.

Nous avons opté pour la version premier qui comprend VI3, un broker,l’outil de gestion des machines virtuelles en interface web View Manager , l’outil de virtualisation d’applications ThinApp et View composer qui permet de créer un ‘master’ de machine virtuelle pour l’utilisation des clones liés. Il est à noter que cette fonction nécessitel’utilisation d’une base de données de classe entreprise comme Sql*Server ou Oracle. Nous avons opté pour cette dernière dans le mode cluster hautement disponible puisque c’est elle qui enregistre tous deltas entre le master original et les machines clones clientes. Si on perd la base, on perd l’ensemble des postes clients …… Il faut veiller à ce qu’elle soit non-stop et performante ! J’avoue d’ailleurs que la documentation n’insiste pas assez sur ce point plus que crucial qui peut constituer un SPOF. Nous n’utiliseront vraisemblablement pas ThinApp puisque nous sommes déjà sous l’équivalent Microsoft APPV 4.5 mieux intégré à l’Active Directory. L’active Directory constitue aussi un pré-requis indispensable à l’utilisation du produit.

PARAMETRAGEattach1

La paramétrage s’est déroulé avec quelques tatonnements de circonstances mais rien de bloquant. J’ai apprécié le fait de pouvoir utiliser l’image du système d’exploitation cloné de manière à ce qu’elle soit réinitialisée à chaque sortie de session cliente. C’est pratique pour canaliser les bricoleurs de tout poils qui sévissent parfois sur nos infrastructures. De même, le fait de pouvoir gérer indéfféremment des clients lourds ou légers depuis la même interface constiture un vrai plus.

ADMINISTRATION

J’ai pu noter aussi que l’interface d’administration propose désormais de pour voir disposer les données utilisateurs ailleurs que sur le volume C: qui attach2pourrait être réinitialisé lors de la mise en place d’un patch pour l’ensemble des machines. En effet, lorsque l’on touche l’image maître, l’ensemble des snapshots qui constituent les clones disparaissent … et dans ce cas les données utilisateurs avec !! Par contre, l’utilisation des clones liés permet une économie substentielle d’espace disque pour qui n’utiliserait pas d’outil de déduplication sur son stockage.

EN FONCTIONNEMENT

En terme de fonctionnement, j’ai pu apprécier l’interface d’administration intuitive et facile d’accès. Côté client; pas de problème particulier. photo3J’ai même pu lancer l’interface de notre système vidéo sur un wyse, certe le rafraichissement est plus, lent mais ça passe. Les outils graphiques de la suite Adobe CS3 ont pu fonctionner eux-aussi sans problème. Cependant, comme souvent en virtualisation, il ne faut pas mégoter sur la ram : j’estime à 1Go de ram, l’espace mémoire à dédier à chaque utilisateur.

CONCLUSION

Les plus +++

  • La pérénité et la pertinence de la solution VMware !!
  • La sécurisation équivalente des postes de travail et des serveurs, En cas de coupure de courant sur le poste utilisateur, il retouvera son environnement dans l’état où il était.
  • La possible cohabitation avec l’outil SRM, à ceci prêt qu’il faut deux fermes dans des versions différentes : 3.5U2 pour SRM 1.1, 3.5U3 pour View.
  • Les économies d’énergie qui seront de l’ordre de 50% pour un rendu utilisateur équivalent
  • La possibilité d’utilisé son poste client au travers de l’interface web,par exemple dans le cas d’un extranet
  • Les accès aux disques pour les applicatifs s’effectueront directement sur le SAN sans pertes liées au transit réseau

Les moins —

  • Le coût
  • La sécurisation de la base des clones liés
  • J’aimerais que les logiciels reposent sur la même version de patchs


Groupe AGRICA, Julien Mousqueton

julien-mousqueton

CONTEXTE

Notre société a pris le pari de miser sa nouvelle infrastructure du poste de travail sur VMware VDI 2.x il y a maintenant plus de 6 mois. Nous avons actuellement 120 postes en production et nous continuons la migration de nos postes physiques vers du poste virtuel à raison de 80 postes par trimestre (taux de renouvellement de nos postes de travail actuellement en location). Nous avons opter pour une solution à base de Wyse (V10L) pour nos postes sédentaires et nous avons garder les portables déjà déployer pour lesnomades avec le client VDI/View3.

PREMIERS RETOURS

Nous avons eu quelques soucis de « jeunesse » avec la version 2.0 qui se sont résolus avec VMware au fil du temps. Je tiens d’ailleurs remercier. VMware qui nous a bien accompagné dans les moments difficile du projet. Nous avons « maquetté » dans le « Lab » VMware France la migration de VMware VDI 2.1.1 (actuellement en production) vers Vmware View 3 avec nos machines virtuelles. La migration vers View3 est prévu courant Janvier.

Mon point de vue : Malgré quelques début difficile (VDI 2.0) la solution View3 me semble stabilisée et répond à nos attentes. Nous n’avons pas prévu de mettre en place vComposer dans un premier tempscar cela impliquerais la refonte de l’architecture logicielle de nos postes de travail. Par contre nous envisageons d’étudier ThinApp courant 2009. C’est le premier grand projet technique où nous recevons les félicitations de nos utilisateurs.

FUTUR

Nous continuons notre déploiement avec comme but la virtualisation de nos 900 postes de travail.image-14

BON A SAVOIR : ne pas manquer sur forum-vmware

Julien présenté son retour d’expérience sur sa mise en production de VDI/VIew3 lors du premier VMUG (VMware User Group France) de l’année, à savoir hier. La présentation est visible sur le site Forum VMware de Julien, avec notamment le pourquoi de son choix, le pilote, ses conseils pratiques, les problèmes rencontrés, sa roadmap, le tout dans un fichier PPT très complet, à savoir ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :