Virtualisation d’adresses réseau : FSC veut simplifier les architectures lame

19 Août


Fujitsu Siemens Computers veut simplifier l’utilisation et l’administration des
serveurs Blade dans des environnements LAN/SAN. Son nouveau produit, ServerView Virtual-I/O Manager virtualise les adresses réseau physiques au sein des serveurs lames PRIMERGY, en simplifiant ainsi la commutation interne.

Fujitsu Siemens Computers veut simplifier l’utilisation et l’administration des
serveurs Blade dans des environnements LAN/SAN. Son nouveau produit, ServerView Virtual-I/O Manager virtualise les adresses réseau physiques au sein des serveurs lames PRIMERGY, en simplifiant ainsi la commutation interne.

Selon FSC, cette solution facilite des opérations jusqu’ici longues et complexes, comme la gestion des nouvelles installations, une reprise système rapide et au meilleur coût, les maintenances planifiées et la migration en masse de systèmes comme par exemple le passage de systèmes de test vers la production.
Selon le communiqué, le ServerView VIOM virtualise les adresses réseau physiques (MAC et WWN), éliminant les difficultés liées aux chevauchements des domaines d’administration entre le SAN, le LAN et les serveurs. Par conséquent, il évite les risques d’erreurs d’identité des serveurs lors du remplacement de lames, et renforce l’interopérabilité au niveau du protocole de
commutation avec des commutateurs d’autres marques. En virtualisant totalement les adresses des entrées-sorties, ServerView
VIOM autorise une virtualisation totale des E/S dans les environnements constitués de Serveurs Blade PRIMERGY. Ainsi, il élimine les limitations de performances résultant de la liaison physique des systèmes d’E/S avec
des adresses réseau fixes. Des pools d’accès au SAN et de LAN peuvent être préconfigurés avec des
adresses d’E/S allouées à l’avance et prêtes à être utilisées par les lames, ce qui réduit les délais et les coûts des déploiements. De plus, la préparation d’un pool d’adresses d’E/S réservées simplifie la gestion du SAN et du LAN, et rend les systèmes d’E/S sont totalement indépendants des systèmes d’exploitation et transparents pour les applications, le réseau et les systèmes de stockage. ServerView VIOM a été développé en parallèle avec la dernière génération
de Serveurs Blade, le modèle PRIMERGY BX600 S3. Il est actuellement compatible avec les lames PRIMERGY BX620 S4 et BX630 S2. ServerView VIOM fonctionne avec n’importe quel système d’exploitation ou Hyperviseur. Son
prix de départ est de 2 300 euros par châssis PRIMERGY BX600.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :