Près d’un serveur x86 sur quatre retient la virtualisation

1 Juin

Trois motivations conduisent dorénavant les DSI à retenir la virtualisation des serveurs x86 : la réduction des coûts, la disponibilité continue des services applicatifs et les facultés de supervision des serveurs. Après deux années seulement d’expérience en la matière (sur plateforme x86), les DSI adoptent la virtualisation dans leur entreprise sur près d’un serveur sur quatre. C’est ce que révèle une étude récente de Frank Gillett, analyste chez Forrester Research. Il en déduit que les fournisseurs vont constater un changement de comportement chez leurs clients, ceux-ci retenant des serveurs plus puissants et plus chers, même parmi les plus sceptiques vis à vis des serveurs à lames. Sa recommandation aux stratèges de l’offre : retenir pour nouvelle priorité des solutions – fondées sur la virtualisation – peu coûteuses et assurant des traitements continus, en particulier pour servir le marché des PME.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :