BMC échappe à la récession, pas à la virtualisation

21 Mai

Au-delà d’un Chiffre d’Affaires de 1,73 Milliard de dollars (+10%) au 31 mars 2008, BMC Software affiche un carnet de commandes bien rempli. La valeur des contrats signés depuis un an suit une hausse de 16%, se félicite le CEO Bob Beauchamp. Le cours de l’action ? Il tutoie des sommets atteints il y a sept ans, souligne, ravi, le dirigeant de Houston avant d’évoquer la profitabilité de son entreprise au cash flow proche de 600 millions de dollars. Voilà qui contraste avec le climat économique des USA, où les élections présidentielles et la récession économique se disputent les gros titres.

Mais ce n’est pas une raison pour s’endormir sur ses lauriers. L’éditeur de Houston répond aux acquisitions récentes d’Opsware par HP et de PlateSpin par Novell. En avalant BladeLogic pour 800 millions de dollars, il complète l’automatisation des Centres de Traitements et de Données et répond simultanément aux problématiques actuelles des DSI : soutenir davantage d’utilisateurs et gérer les performances, la disponibilité et la sécurité des traitements consolidés, fussent-ils déployés sous la forme de services Web virtualisés.

« Toute mise à niveau de serveur exige de savoir précisément ce qui est en place ; l’entreprise ne gèrera pas correctement ce qu’elle ne connaît pas bien », martelle Herb VanHook, Vice President of Business Planning de BMC. Pour le rival de CA, hp et IBM, une bonne révision des processus informatiques s’articule autour de trois domaines complémentaires :
– Le support des services informatiques représente 45% des revenus de BMC (l’héritage Remedy et le référentiel CMDB)
– La garantie de performances des services pèse environ 35%
– L’automatisation des services, représente environ 20%.
Ce dernier segment connaîtrait la plus forte croissance actuellement. Et l’acquisition de Weblogic pèsera pour deux tiers dans ce business, à la fin de l’année 2008, estime Dev Ittycheria, ancien PDG de Bladelogic, à présent Senior Vice-President chargé de la Stratégie et du Corporate Development de BMC Software (notre photo).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :