NEC préinstalle VMware sur ses serveurs tolérants aux pannes

17 Mar

NEC a présenté lors de VMWorld Europe 2008 son terminal US110, un poste de travail compact, ultraléger et néanmoins sûr et évolutif puisqu’il repose sur l’architecture de virtualisation du poste de travail Virtual Desktop Infrastructure (VDI) de VMWare. Entreprises et outsourcers restent en quête d’économies. Premières victimes de cette chasse au gaspi, les coûts d’installation et d’exploitation, confirme Denis Gallon, responsable du développement des ventes des solutions de virtualisation (VPCC) sur la region EMEA : “ Les renouvellements de parcs sont massifs à present ; ils concernent une fois sur dix le client léger. Mais les besoins en matière de consolidation des données, de téléphonie IP et de sécurité dopent la virtualisation au niveau des serveurs”.
La console d’administration SygmaSystemCenter procure une gestion centralisée des postes de travail.
Côté serveur, le nouveau NEC Express5800/320Fc tolére les pannes les plus fréquentes, pour 18 000 à 30 000 Euros selon la configuration. Disponible en rack 19 pouces, il apporte une continuité de services de l’ordre de 99,999% en environnement VMWare, soit un délai d’interruption annuel inférieur à 5 minutes. Pour mémoire, un cluster s’interrompt 8 heures 45 par an et un serveur ordinaire à disque RAID environ 43 heures par an.
Les deux microprocesseurs retenus (des modèles Intel Xeon 5300 Quad Core) fonctionnent de façon synchrone, c’est à dire qu’ils sont actifs simultanément. Ils accèdent aux disques durs SAS via deux bus PCI-Express gérant les entrées/sorties. En cas de panne d’un contrôleur, la bascule s’effectue sans perte de données. Selon les applications hébergées, des licences Windows Server et VMware ou Red Hat linux sont proposées ainsi qu’un service de télémainteance. Celui-ci permet d’obtenir un diagnostic et de remplacer (à chaud) le sous-ensemble affaibli, avant même qu’il ne soit défaillant.
“Notre centre ‘build to order’ d’Angers est en mesure fabriquer des plateformes personnalisées, sur commande. Les enterprises et les infogérants comme Atos, Cap Gemini ou Unisys apprécient nos serveurs haute disponibilité en racks prêts à brancher. Ils nous demandent parfois même de graver le logo du client, par laser, directement sur le chassis ”, précise Denis Gallon.

OB

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :