VMWorld Europe 2008 : Altor Networks sécurise les plateformes virtuelles

27 Fév

Prenez un directeur commercial et un architecte technique de Checkpoint. Ajoutez un soupçon de virtualisation. Secouez quelques mois : vous obtenez la startup Altor Networks, fondée par Amir Benefriam, ex-business developper du spécialiste israélien de la sécurité informatique. 

L’agent de surveillance Altor se focalise sur le « vitual switch » du serveur ESX. Grâce aux règles fixées par l’entreprise, il peut dicter à chaque machine virtuelle sa propre politique d’échanges : tel serveur Web virtuel ne pourra communiquer qu’au travers du port 80 avec tel serveur de base de données virtuel. 
Bref, Altor Networks propose ni plus ni moins qu’un parefeu aux services virtuels. « Contrairement aux solutions portées de l’environnement physique vers l’environnement virtuel, nous avons conçu notre analyseur pour la solution ESX de VMware », précise toutefois Grant Asplund, responsable commercial de la jeune pousse, implantée à Redwood City. 
La prochaine étape ? Passer du firewall à l’IDS/IPS, autrement dit détecter et proscrire les intrusions virtuelles. Mais, motus, c’est pour plus tard. D’ailleurs, le lancement officiel de l’entreprise n’est pas prévu avant le 17 mars prochain. Sur VMWorld Europe 2008, c’est donc une équipe Altor Networks virtuelle que nous avons rencontrée !
OB
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :