Butler Group : trop de choix tue le choix [Et VMware de sourire…]

19 Fév

Imaginez. »Une entreprise, en 2008 peut acheter un serveur Dell avec un hyperviseur VMware embarqué. Puis installer dessus un Windows Server 2008, avec Hyper-embarqué, et ensuite télécharger Oracle VM pour ses applications Oracle ». Sous cette boutade amusante,
Roy Illsley du Butler Group met le doigt sur la nouvelle complexité du marché de la virtualisation.
Cet analyste a en effet publié une note intéressante sur l’augmentation de la complexité du choix sur le marché de la virtualisation. « Virtual Confusion » titre l’analyste, en mettant en avant, après avoir rappelé les récents mouvements sur le marché (Microsoft Hyper-V, Citrix/Xen, Oracle VM, Sun xVM, Parallels Virtuozzo, Ubuntu sur OpenVz etc…), que « trop de choix n’implique pas forcément une adoption plus rapide de la technologie ». Au contraire « trop de solutions différentes, qui n’intéropèrent pas entre elles pourront mener à une stagnation du marché ».
Selon lui, les clients se sentent prisonniers des technologies en présence, et certains retarderaient leurs projets en attendant le futur standard, qui pourrait être OVMF (Microsoft, Xen, VMware y travaillent, ndlr)
En attendant d’y voir plus clair, VMware va certainement profiter de la confusion pour augmenter ses parts de marché. En bon leader ….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :